Sélection de films #1

La surveillance généralisée, le détournement des données personnelles, l’homme réduit à un numéro… autant de scénarios (plus ou moins) dystopiques qui nourrissent l’imaginaire et révèlent nos peurs les plus profondes de dérives totalitaires. Ce frisson glaçant, le cinéma s’en est bien sûr emparé maintes et maintes fois.

Pour occuper votre dimanche soir et trembler dans votre canapé, La Culbute vous propose sa sélection – personnelle et non exhaustive bien entendu – de films et documentaires qui explorent cette thématique :

16_01_selection_films_01

 

16_01_selection_films_02

Le classique : Metropolis

Un film allemand, de Fritz Lang
Sorti en 1927
2h33

2026. Dans la ville basse de Metropolis, des ouvriers s’échinent nuit et jour sur des machines qui assurent le bonheur et l’oisiveté des riches habitants de la ville haute. L’industriel Joh Federson règne en despote sur la mégalopole, mais son fils Freder découvre un jour la dure réalité du monde ouvrier, en tombant amoureux de Maria, une jeune fille qui lutte pour l’égalité et l’entente entre les classes. Pour éviter la révolte, Joh demande au savant fou qui a conçu la ville, Rotwang, de créer un robot à l’image de Maria, afin de semer le chaos parmi les ouvriers. Mais Rotwang a d’autres plans… Ce chef-d’œuvre du cinéma expressionniste allemand est sorti en 1927, sans connaître le succès. Après un travail de fourmi pour le reconstituer, nous pouvons de nouveau voir une version quasi-intégrale depuis 2008.

V : L’ambiance de ce film est unique, d’une extrême modernité pour son époque. Les décors en particulier sont somptueux, futuristes mais dans une esthétique Art Déco propre aux années 20. Les effets spéciaux sont également bluffant. Au-delà de la critique du système industriel paternaliste, sur fond de lutte des classes, Metropolis est le précurseur de tout le cinéma dystopique. Il a introduit des thèmes comme celui de l’intelligence artificielle et de la perte de contrôle des humains sur leurs créations technologiques. Des tas de films de science-fiction lui rendent hommage, comme C-3PO dans Star Wars ou la naissance de Rocky dans le Rocky Horror Picture Show. Un film à voir pour s’en mettre plein la vue !

Le film est désormais tombé dans le domaine public, vous pouvez le regarder en toute légalité ici.

 

16_01_selection_films_03L’historique : The Imitation Game

 Un film britannico-américain, de Morten Tyldum
Sorti en 2014
1h53

En 1940, Alan Turing, mathématicien et cryptologue, est chargé par le gouvernement Britannique de percer le secret de la machine de cryptage allemande Enigma, réputée inviolable. Avec une équipe improbable de savants, linguistes, champions d’échecs et de mots croisés, il va tout mettre en œuvre pour trouver la clef qui conduira les Anglais à la victoire. C’est aussi le portrait d’un homme qui se retrouva condamné par la société de l’époque en raison de son homosexualité.

V : Le film raconte de façon haletante cette histoire de contre-espionnage pendant la seconde guerre mondiale. Bien que n’ayant rien de très original dans sa construction narrative ou son esthétique générale, il est très bien porté par l’interprétation des acteurs, notamment Benedict Cumberbatch dans le rôle de Alan Turing. Celui-ci parvient à dresser un portrait très fin de cet homme asocial, incapable de toute relation humaine mais qui prend vie en compagnie des machines. Il est cependant dommage que tout le fonctionnement technique de la machine de Turing soit passé sous silence. Un divertissement sympa pour découvrir cette histoire vraiment hors-normes.

Pour en savoir plus sur l’histoire d’Alan Turing, vous pouvez relire notre article sur l’artiste Henrik Olesen !

 

16_01_selection_films_05Le dystopique : Bienvenue à Gattaca

Un film américain, de Andrew Niccol
Sorti en 1997
1h46

Dans le futur, les naissances sont contrôlées pour ne sélectionner que les meilleurs patrimoines génétiques. Vincent, étant passé à travers les mailles du filet, rêve de devenir astronaute et d’intégrer la très prestigieuse base d’entrainement de Gattaca, mais son ADN défectueux l’en empêche. Il va prendre la place de Jérôme, ancien candidat qui a vu ses espoirs ruinés par un grave accident. Parviendra-t-il à ne pas se faire repérer dans ce monde ultra-contrôlé ?

V : En plus d’être un excellent thriller, puisque l’histoire se déroule autour d’une enquête pour meurtre, Retour à Gattaca envoute par son ambiance unique. Du fait de son petit budget, aucuns effets spéciaux n’ont été utilisés. On est plongé dans des décors rétro, des voitures aux architectures (le centre de Gattaca est filmé dans le Centre municipal du comté de Marin de l’architecte Franck Lloyd Wright). Les personnages en costumes trois pièce impeccables y évoluent, dans un système aux contrôles incessants qu’il semble impossible de déjouer. A moins de réussir à s’envoler à bord d’une des fusées qui partent vers l’espace… Palpitant et captivant.

 

16_01_selection_films_06Le documentaire : Citizenfour

Un documentaire américain et allemand de Laura Poitras
2014
1h54

En 2013, Edward Snowden contacte anonymement des journalistes, sous le pseudo de Citizen Four. Son objectif : révéler au grand jour, grâce à leur aide, une grande quantité d’informations sur les pratiques de surveillance illégales de la NSA et d’autres agences de surveillance. Les journalistes, Laura Poitras, Glenn Greenwald et Ewen MacAskill, se rendent à Hong Kong et filment leur rencontre avec le lanceur d’alerte.

Z : Ici, pas d’effets de montage, de décors, de graphiques ou de schémas… Tout se passe dans le cadre étouffant de la chambre d’hôtel où Snowden a rencontré les journalistes à plusieurs reprises pendant huit jours. Le film retranscrit parfaitement le processus, ses longueurs, ses moments de doute ou d’inquiétude. Que l’on connaisse ou non l’affaire en détail, il est saisissant de pouvoir observer les comportements et les émotions de Snowden, qui nous font comprendre l’ampleur des faits mieux que n’importe quelle analyse.

 

16_01_selection_films_04Le policier : Minority Report

Un film américain de Steven Spielberg
2002
2h25

En 2054, un programme expérimental a permis à la police de Washington de prévoir les meurtres à l’avance. Une fois le crime annoncé, l’unité Précrime dispose d’un temps limité pour localiser le lieu du meurtre, empêcher qu’il ne se déroule, et incarcérer le futur coupable. Jusqu’au jour où le chef de l’unité, joué par Tom Cruise, reçoit une prévision le concernant… Ce film de Steven Spielberg, sorti en 2002, nous interroge : est-on coupable d’un crime que l’on n’a pas encore commis ?

Z : La manipulation d’une technologie par la politique est l’un des thèmes les plus intéressants de ce film. Certains personnages font des choix partisans, plus préoccupés par la pérennité de leur programme que par les conséquences de leurs actes. L’intrigue est haletante, et l’équilibre entre science-fiction et enquête plutôt bien géré. Un bon divertissement, qui peut aussi être le point de départ d’une réflexion intéressante.

 

16_01_selection_films_07

Celui au cinéma : Les nouveaux loups du web

Un documentaire américain de Cullen Hoback
2013, sortie en France en 2016
1h17

« J’accepte les conditions d’utilisation. » Combien de fois avez-vous cliqué sur cette mention sans jamais vérifier le texte que vous approuviez ? Ce documentaire décortique ce comportement. Que cachent les entreprises dans ces immenses paragraphes écrits en polices minuscules ? À quel point nous engage notre clic désinvolte ? Jusqu’où peuvent aller les conséquences de ces accords ? (Spoiler : jusqu’à vendre votre âme à un site qui a temporairement ajouté cette mention au milieu de son texte).

Z : Le film construit son propos de façon rigoureuse et bien documentée. Au début, le ton est désinvolte, distrayant ; on commence par un petit film d’animation, et de nombreuses références à la pop culture (comme Ariel signant son contrat avec Ursula). Néanmoins, au fur et à mesure que les exemples s’amoncellent, le ton se fait plus sérieux. On regrettera seulement que le film, sorti en 2013, n’arrive que maintenant sur les écrans français ! L’affaire Snowden, survenue après le tournage manque cruellement au propos. À voir si vous n’avez pas les idées claires sur la question.

Pour les Parisiens, le film est actuellement en salle à l’espace Saint-Michel. Il ne semble pas être diffusé ailleurs.

 

Avez-vous vu ces films ? Qu’en avez-vous pensé ?
En avez-vous d’autre à nous faire découvrir sur le même thème ?

Publicités

2 commentaires

Les commentaires sont fermés.